www.blagues.info/imode/
Nos bonnes blagues
CatégoriesPages
Arts[2]
Religion[11]
Scientifiques[4]
Darwinawards[2]
Espace-extraterrestres[1]
Hygiene[3]
Courtes[9]
Naissance-enfance[20]
Nationalites[2]
Restaurants[3]
Absurdes[6]
Juives[8]
Ecrivains[2]
Corses-basques-bretons[5]
Avocats[2]
Non-sens[3]
Belges[18]
Travail[2]
Contrepeteries[12]
Sexe[6]
Sport[3]
Ignobles[42]
Pensees-devises[8]
Ethiopiens[1]
Ecole[9]
Argent[5]
Betisiers_divers[10]
Administration[4]
Ta_mere[3]
Internet-microsoft[13]
Charades-combles[6]
Gays[8]
Anti-femmes[5]
Boisson[13]
Psychiatres-fous[9]
Animaux-divers[46]
Carambar[24]
Anti-hommes[21]
Campagne[2]
Couples_mariage[21]
Medecine[10]
Musique-musiciens[9]
Gastronomie[4]
Commerce[3]
Auto-moto[3]
Devinettes[22]
Toto[4]
Ampoules[3]
Belles-meres[2]
Professions[1]
Divers[51]
Acronymes[4]
Contes-de-fees[4]
Blondes[7]
Actualite-potins[8]
Vacances_fetes[2]
Fumeurs[2]
Humoristes[6]
Contraception[3]
Quebecoises[3]
Catégorie : Internet-microsoft
Page 8
Que se passerait-il si les systèmes d'exploitation...
[ conduisaient votre voiture au supermarché ] [ étaient des films ] [ étaient des compagnies aériennes ]
[ étaient des livres ] [ étaient des bières ]
  ...conduisaient votre voiture au supermarché ?
 




  MS-DOS : Vous montez dans la voiture... Mais où sont les clés ??
Unix : Vous tapez : ls -l | grep supermarche | more et la voiture démarre à 250 km/h... vers votre coiffeur.
Windows® 95 © :
Après avoir attendu trois jours le démarrage, et dû reconfigurer le volant, vous allez au supermarché à 10 km/h parce que vous traînez un semi-remorque.
OS/2 : Après avoir dû faire un plein de 5000 litre, vous allez au supermarché escorté de dix gendarmes. En plein milieu du parcours, votre voiture explose, tuant et détruisant tout dans un rayon de 3 km.
AS/400 :
Un opérateur vous enferme dans votre voiture et va faire vos courses à votre place.
MacOS 7 : La voiture décide que vous feriez mieux d'aller à l'église.
Windows® NT © : Le driver des roues n'existe pas encore. Dommage.
Linux : Vous pouvez tout configurer à votre aise (volant, taille des sièges, couleurs de la carrosserie, ...) jusqu'au moindre détail (couleur de l'aiguille du compte-tour...), mais d'ici que vous ayez fini, le supermarché sera fermé.
BeOS : Vous allez à l'hypermarché à pied avec Jean-Louis Gassée, qui vous explique comment la vie sera formidable quand vous irez faire vos courses en volant dans les airs.
Atari ST : Vous arrivez sans problème au supermarché. Vous faites sensation avec votre vieux tacot qui a tout d'un jouet.
    ...étaient des compagnies aériennes ?
 




  DOS Air :
Les passagers marchent sur le tarmack jusqu'à l'avion, attrapent celui-ci, et le poussent jusqu'à ce qu'il décolle. Ils s'accrochent pendant le vol, pas plus de quelques mètres d'altitude et sautent juste avant l'aterrissage pour récupérer l'avion et éviter qu'il ne se crashe.
Mac Airways :
Caissiers, pilotes, stewarts, sont des clones les uns des autres, disent et font les mêmes choses. Si vous posez une question, ils répondent que vous n'avez pas envie ni besoin de savoir, et de retourner vous asseoir. Une question de plus et c'est le procès.
Windows® Airline :
Le terminal d'embarquement est superbe, les pilotes sont des experts, la flotte aérienne immense, même si le prix est assez élevé. Le décollage se fait comme une fleur. Vous volez vers les nuages ...et à 10000 mètres d'altitude l'avion explose sans prévenir.
OS/2 Warp Lines :
Le terminal d'embarquement est presque vide. Il y a très peu de clients, de toute façon l'avion a déjà décollé - à vide. Le personnel s'excuse et montre les nouveaux supersoniques sur le tarmac, des bijoux, confortables et bien plus sûrs que les Windows® Airlines. Mais il faut juste attendre que les ingénieurs aient fini de mettre au point les instruments de vol - peut-être à la fin de l'année?
Unix Airflot : Chaque passager apporte une pièce de l'avion et une boîte-à-outils. Ils se réunissent sur le tarmac, discutent sec sur le type d'avion qu'ils vont construire. Apres quelques temps, ils se séparent en groupes et chacun construit un type d'avion différent mais tous porteront le même nom. En finale, seulement une partie des passagers arriveront a destination, mais tous croiront dur comme fer y être parvenus.
Be World Airlines :
Les hôtesses de la compagnie sont les plus belles. Les vols sont censés être les plus rapides, mais quand les passagers s'adressent aux bureuax de la compagnie pour acquérir un ticket, on leur répond que le nouveau carburant utilisé pour faire voler les avions n'est pas encore tout à fait bien adapté aux moteurs existant. Les passagers sont conviés à regarder le prototype faire des loopings au dessus de l'aéroport.
Amiga Oldlines :
Le nombre de passagers diminue, attiré par les supersoniques des autres compagnies. Le personnel de la compagnie a mystérieusement disparu. Chaque passager amène son turbo et bricole les vieux biplans de la compagnie, puis s'envole joyeusement.
Atari ST Virtual Lines :
La guerre avec Amiga Oldlines a fait long feu depuis que le marché a été phagocyté par la concurrence. Les rares appareils qui volent encore sont fabriqués en cachete par quelques fanatiques, ou sont en fait des appareils de Windows Airlines détournés par des nostalgiques.
    ...étaient des bières ?
 




  KronenDOS : Nécessite que vous utilisiez votre propre décapsuleur, et que vous lisiez les instuctions très précautionneusement avant d'ouvrir la bouteille. Au départ, commercialisée en bouteilles de 8 cl, mais depuis longtemps disponible en 16 cl. La canette est divisée en compartiments de 64 ml, auxquels on doit accéder séparément. Ne sera bientôt plus commercialisée, et malgré cela, beaucoup de personnes continueront à la boire.
CoroMac :
D'abord commercialisée en bouteilles de 16 cl, disponible maintenant en bouteilles de 32 cl. Considérée par beaucoup comme une bière "light". Toutes les canettes sont identiques. Quand vous en sortez une du frigo, elle se décapsule toute seule. L'étiquette de la bouteille ne donne pas la liste des ingrédients et si vous cherchez à les connaître, il vous est répondu par la brasserie que "vous n'avez pas à les connaître, et que vous risquez un procès si vous insistez". Un avertissement sur l'étiquette vous rappelle de mettre vos canettes vides dans la corbeille. Trois fois plus chère que les autres.
Windows 3.1664 :
Etait encore il y a peu la bière la plus populaire. Nécessite de posséder déjà une bière KronenDOS. La publicité dit que la bière Windows 3.1664 permet de boire plusieurs KronenDOS en même temps, mais en réalité, on ne peut en boire que quelques unes, très lentement, extrêmement lentement, si vous buvez la bière Windows 3.1664 en même temps. Quelquefois, sans raison apparente, une bouteille de Windows 3.1664 explosera quand vous la décapsulerez.
Windows 95 Weiser : La bière la plus populaire. Disponible en bouteilles de 32 cl (mais quand vous regardez dans la bouteille, vous voyez qu'en fait il n'y a que 16 cl de bière). Les canettes ressemblent aux canettes de CoroMac, mais ont plutôt le goût d'une bière Windows 3.1664 vieillie en fût. La publicité dit que la seule chose à faire pour boire cette bière est de porter la canette à ses lèvres. La plupart des gens continueront à boire de la Windows 3.1664 jusqu'à ce que leurs amis leur disent qu'ils ont essayé la Windows 95 et qu'ils ont aimé. Les ingrédients, visibles en petits caractères sur l'étiquette, sont à peu près les mêmes que ceux de la bière DOS, même si le fabricant dit qu'ils sont entièrement nouveaux. Nécessite une constitution nettement plus robuste que la Windows 3.1664 sous peine de lourdeurs.
Windows NT Weiser : Vendue en canettes de 32 cl, mais elle ne peut être achetée que par camions entiers. Cet état de fait implique que les seuls à pouvoir en boire sont ceux qui ont les moyens de se payer de gros réfrigérateurs. La bouteille ressemble à celle de la bière Windows 3.1664, mais le brasseur est sur le point de changer le packaging pour la faire ressembler à la bière Windows 95 Weiser. La pub clame que c'est une bière pour les durs, et pousse à sa consommation de préférence dans les bars.
Bière OS/2 : Vendue en canettes de 32 cl. Vous permet de boire plusieurs KronenDOS en même temps. Vous permet aussi de boire de la bière Windows 3.1664 en même temps, mais beaucoup plus lentement. La publicité dit que les canettes n'explosent pas quand vous les ouvrez, même si vous secouez la canette avant. Personne n'a jamais été vu en train de boire de la bière OS/2, mais le brasseur (International Brewing Manufacture) se vante d'avoir déjà vendu 9 millions de packs de 6 canettes. N'est goûtée que par les spécialistes.
Atari ST Pils : La bière n'est plus très fraîche, le brasseur a disparu. Soit elle fabriquée au noir par des accrocs, soit elle est mélangé à de la 95 Weiser.
    ...étaient des livres ?
 




  L'Evangile selon DOS :
La première oeuvre de l'écrivain à succès Gatespeare. Le livre est en fonte Courier, tout en noir et blanc; il n'y a ni pagination ni index ni sommaire, mais il est léger et certains gourous y trouvent la Vérité sur les Bases de l'Existence..
La Sainte WinBible (Testament 3.1) :
Le maniement et l'apparence sont bien plus agréables que le livre précédent. Le poids est encore supportable. Mais l'oeuvre est fragile : toute erreur de manipulation peut entraîner la destruction du livre. L'index et la pagination existent mais ne sont pas parfaits : parfois certaines références venant d'autres oeuvres du même auteur comme Excel V ou Word VI conduisent à des erreurs de page.
La Sainte WinBible (Testament 95) :
Le maniement et l'apparence sont encore plus beaux. La pagination est plus fiable. Par contre vous aurez besoin d'un solide rayonnage de bibliothèque, et si vous avez le malheur de perdre l'index de registres, vous êtes bon pour tout racheter. Quant aux références aux oeuvres précédentes, censées être toujours valables, c'est assez aléatoire.
Le MacCoran Système 7 :
Le livre est très beau, la couverture est fraîche et joyeuse, le poids raisonnable. Mais neuf pages sur dix sont collées, et les deux lignes de préface proclament que vous n'avez pas besoin d'en savoir plus.
Le NécrUnixicon :
Les deux cent tomes, écrits petits et bourrés d'abréviations et de codes, nécessitent un chariot élévateur. On vous explique en long, en large et en travers toutes les possibilités - réellement impressionantes. Après avoir refermé le dernier tome, vous ne savez plus ce que vous vouliez.
La BeOSéide :
D'après l'éditeur, ce livre est formidable. Pas encore paru mais la réédition est déjà prévue.
Le MâhâbârâTOS :
Atari, le petit éditeur, a disparu. Les dates de parution sont effacées, la couverture fait vieillot, et les rares références sont celles qu'ont trouve encore dans quelques fanzines hyper-confidentiels, qu'on trouvera par hasard sous des piles de magazines sur la WinBible.
    ... étaient des films ?
 




  Autant en emporte le DOS :
Un bon vieux classique comme on les aime, avec une dose d'héroïsme, des couleurs plus trop au goût du jour, visible même dans des alles pourries, et donc un peu (beaucoup ?) rétro, mais on s'en lasse pas.
Star Wardows 3.1 - le Monopole Contre-Attaque :
Nettement plus impressionant et spectaculaire, il a mal vieilli, à cause de sérieux trous dans le scénario qui flanquent souvent par terre tout le film. Nécessite une salle assez bien équipée pour donner toute sa puissance.
Star Wardows 95 - le Retour du Bill Gates :
Le dernier tome en date de la saga. Encore plus impressionant, fait encore plus appel aux technologies de pointes, le spectateur est cloué sur son siège par les effets spéciaux et les animations dans tous les coins. On se demande un peu à quoi sert tout ça, fondamentalement rien n'a changé dans l'histoire. Nécessite des salles très bien équipées.
(La saga n'est pas terminée : Star Wardows 98 est annoncé, les salles 3D vont devoir fleurir pour s'adapter.)
JurassUnix Park :
Un mélange assez fascinant de très haute technologie ruineuse au service de vieux concepts.
Mac Attacks :
Venu d'un autre univers totalement étranger au nôtre, le scénario est pas trop mauvais mais on est obligé de tout deviner. Très honnêtement réalisé, mais les trucages commencent à dater malgré le nouveau réalisateur. La fin n'est pas encore claire, mais ça semble finir mal.
Independance TOS :
Scénario à pleurer malgré une technologie à la page. A la gloire des irréductibles qui ne se laissent pas récupérer par le système. Beaucoup ont vu autrefois mais quelques temps après on a trouvé mieux et oublié. La boîte de production Atari, autrefois une grande major, a coulé.
BeOS et un couffin :
Encore dans les langes. Promet beaucoup si les salles acceptent de changer de projecteurs.





1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13


Partenaires

Rigoler.com
Humourzone.com
Diplomes.org
Sexyfunnies.com
Gagonline.com
La boutique aux gadgets
Votre passeport sur le net
Astro-France
Toutsurlacuisine

Sonneries GSM
Affiliations
Internet 
 Cegetel adsl 
  Alice ADSL  
Feminin 
 femmesplus.com 
Rencontres 
  meetic  
Location De DVDs 
 Locafilm 
Cadeaux 
 Florajet.com 
 
Copyright © 1999 - 2006, © blagues.info - All Rights Reserved.