www.blagues.info/imode/
Nos bonnes blagues
CatégoriesPages
Arts[2]
Religion[11]
Scientifiques[4]
Darwinawards[2]
Espace-extraterrestres[1]
Hygiene[3]
Courtes[9]
Naissance-enfance[20]
Nationalites[2]
Restaurants[3]
Absurdes[6]
Juives[8]
Ecrivains[2]
Corses-basques-bretons[5]
Avocats[2]
Non-sens[3]
Belges[18]
Travail[2]
Contrepeteries[12]
Sexe[6]
Sport[3]
Ignobles[42]
Pensees-devises[8]
Ethiopiens[1]
Ecole[9]
Argent[5]
Betisiers_divers[10]
Administration[4]
Ta_mere[3]
Internet-microsoft[13]
Charades-combles[6]
Gays[8]
Anti-femmes[5]
Boisson[13]
Psychiatres-fous[9]
Animaux-divers[46]
Carambar[24]
Anti-hommes[21]
Campagne[2]
Couples_mariage[21]
Medecine[10]
Musique-musiciens[9]
Gastronomie[4]
Commerce[3]
Auto-moto[3]
Devinettes[22]
Toto[4]
Ampoules[3]
Belles-meres[2]
Professions[1]
Divers[51]
Acronymes[4]
Contes-de-fees[4]
Blondes[7]
Actualite-potins[8]
Vacances_fetes[2]
Fumeurs[2]
Humoristes[6]
Contraception[3]
Quebecoises[3]
Catégorie : Commerce
Page 3
Ayant réussi à s'introduire chez un couple sans défiance, un représentant, particulièrement agressif, tente de leur vendre une Encyclopédie en 36 volumes.
A la fin, pour l'écoeurer,le mari lui lance:
- Je n'ai absolument pas besoin de votre Encyclopédie:
Tout ce qu'il y a dedans, je le connais. Un peu incrédule, le représentant questionne:
- Réellement ?:
Vous connaissez tout ?
- Tout !
- Alors, il faut que vous achetiez mon Encyclopédie - pour vous amuser à y rechercher les erreurs.



- Je me demande, dit à son époux, une dame qui vient de faire ses courses, si notre boucher est vraiment honnête.
- Pourquoi te poses-tu cette question ?
- Au moment où il s'apprêtait à peser mon rôti de veau, il a fait tomber son crayon à bille sur le plateau de la balance.
Et, d'un coup, l'aiguille est passée de 1,300kg à 1,700kg.



- Comment se fait-il, demande une cliente à son boucher, que le même rôti de veau coûte, aujourd'hui, dix francs de plus que la semaine dernière.
Le veau aurait-il augmenté ?
- Le veau, non, répond le commerçant.
C'est le prix de la ficelle qui a fait un bond.



- Ils sont terribles, dans ces magasins, à vouloir être toujours en avance sur les saisons, dit un homme à sa femme.
Enfin, début octobre, ça me paraissait le moment idéal pour m'acheter un manteau en mouton retourné. Eh bien, partout où j'en ai cherché un, ils en sont déjà aux chemisettes et aux bermudas !



Un jeune marié, qui s'est disputé le matin avec sa femme, profite de la pause de midi pour aller lui faire des excuses, au grand magasin où elle tient le bureau des réclamations.
Attendrie, elle conclut leur réconciliation par un long baiser.
Son mari reparti, elle demande à un monsieur, qui attendait son tour:
- Que puis-je pour vous ?
- Heu...
dit-il, en reluquant la jolie fille, j'ai exactement la même réclamation à formuler que le jeune homme qui vient de passer.



Un monsieur téléphone au patron d'une pizzeria.
- J'ai trouvé dans ma boîte à lettres une publicité où vous affirmez que vous garantissez la livraison à domicile de vos pizzas, dans les trente minutes qui suivent la prise de la commande.
- En effet.
- Et que se passe-t-il si ce délai n'est pas respecté ?
- En ce cas, vous vous accordez, avec mon livreur, pour dire que si les flics consacraient leur temps à régler la circulation au lieu de faire la planque pour garder des réfugiés politiques de haut rang, il y aurait moins d'embouteillages.
Et, sur cette constatation, vous lui donnez un bon pourboire et vous vous quittez bons amis.



- Je ne comprends pas pourquoi vous êtes venu me consulter, dit, après trois quarts d'heure d'entretien, le psychanalyste à un nouveau patient.
La seule chose au monde qui ait l'air de vous tracasser est de trouver des clients pour votre cordonnerie.
- Justement !
C'est à ce propos que je voulais faire un accord avec vous. Est-ce que, lorsque vous constatez qu'un de vos clients, étendu sur le divan, porte des chaussures aux semelles trouées, vous pourriez lui donner ma carte en lui disant que, s'il se recommande de vous, pour un ressemelage, je lui ferai dix pour cent de réduction ?



Une dame, qui pousse, dans un supermarché, un caddie bourré de ses achats, s'impatiente en faisant la queue à la caisse.
- Vous ne pourriez pas vous presser un peu, demande-t-elle à la caissière qui passe, paisiblement, les articles des précédents clients au scanner. Voyez-vous, j'en ai au moins pour 1200F.
et, si ça traîne encore longtemps comme cela, au moment de payer, mon tranquillisant aura cessé de me faire effet.



A son mari qui lui propose de sortir, une femme répond:
- Ça me dégoûte d'aller au cinéma.
De nos jours, il y a vraiment trop de sexe !
- Si tu faisais comme moi, répond le mari, en t'intéressant au film, tu ne ferais pas attention à ce qui peut se passer dans la salle.



Un vendeur d'un magasin de chaussures qui remonte, pour la dixième fois, de la réserve, avec une pile de boîtes, dit à sa cliente, toujours indécise:
- Madame, vos pieds commencent à me faire mal.



- Tu me croiras si tu veux, dit un Belge à un ami, mais il y a des gens suffisamment stupides pour croire que la tour Eiffel peut faire l'objet d'une transaction.
- Pas croyable !
Tu as réussi à la vendre à l'un de ces idiots ?
- Non.
Je l'ai achetée, ce matin.



- Quest-ce que c'est que ces horreurs dont tu as les bras chargés ?
demande un mari à sa femme.
- Je ne sais pas du tout, répond-elle, mais une chose est sûre :
c'était une occasion à ne pas manquer.
L'antiquaire en offrait exceptionnellement trois pour le prix d'un.



Dans une droguerie, une dame demande à un vendeur:
- Avez-vous de l'eau de Javel ?
- Non, répond le vendeur. La cliente, déçue , s'en va.
Le patron, qui a entendu cette conversation, se précipite sur le malheureux vendeur qu'il secoue comme un prunier.
- Espèce d'imbécile !
Lorsque vous n'avez pas l'article que désire le client, il faut lui en proposer un similaire.
Cette femme voulait de l'eau de Javel ; vous pouviez très bien lui vendre de l'Ajax ou n'importe quel produit nettoyant.
Tâchez de vous en souvenir, à l'avenir. Effectivement, un monsieur s'approche et interroge:
- Avez-vous du papier hygiénique ?
- Non, répond le vendeur..:
Mais j'ai de l'excellent papier de verre.



Le directeur d'un magasin de chaussures pour dames rentre chez lui, un soir.
A son chien qui l'accueille, il ordonne:
- Apporte les chaussons à papa...
Tu n'aurais pas la taille au-dessus ?... Où est-ce que, dans la même taille, au lieu d'un modèle en beige, tu en aurais un en bleu clair ?



- Si vous croyez que l'esprit de compétition se perd en France, dit une dame, regardez plutôt ce qui se passe quand douze personnes font la queue, à une caisse d'un supermarché - et qu'une caissière arrive pour ouvrir une autre caisse, juste à côté.



Un réalisateur de cinéma tente de faire partager son enthousiasme à un producteur.
- Songez, lui dit-il, que, pour mon prochain film, le scénario sera tiré d'un roman de Modiano.
- Patrick ?
- Non.
Alfred.
Mais, comme vedette féminine, j'ai l'accord de Mlle Binoche.
- Juliette ?
- Non.
Evelyne.
Attendez, comme vedette masculine, nous aurons Lambert.
- Christophe ?
- Oui.
- Pas de chance .



Un richissime fabricant d'avions est allé faire des courses avec sa femme dans un supermarché.
- Ça te plaît, ici ?
questionne-t-il.
- Oui, répond sa femme.
- Bon, en ce cas, attends-moi cinq minutes. Il se rend au bureau du directeur et lui dit:
- Je veux acheter votre magasin.
- Si vous y tenez, fait le directeur.
Cela vous coûtera 150 millions.
- L'affaire est faite.
Mais, attendez :
j'ai un bon de réduction de 2F.
sur un paquet d'arabica.
- En ce cas, dit le directeur, faites-moi juste un chèque de 149.999:
998F.



Un Belge écrit au Service de la répression des fraudes:
- C'est un scandale :
j'ai acheté hier, à l'épicerie Beulemans, 15 Avenue du roi Albert, un morceau d'emmenthal.
Et l'épicier, avec un aplomb infernal, a pesé les trous avec le fromage, en les comptant au même prix.



Déçue par l'éjaculation précoce du photographe de plateau avec lequel elle a accepté de coucher, une jeune actrice lui lance, méchamment:
- Dis donc, il n'y a pas que tes clichés que tu réalises en un centième de seconde !



Dans un autobus, un confectionneur distrait a pris place en face d'une jeune femme.
Lui jetant un regard rapide, elle s'aperçoit que la braguette du voyageur n'est pas boutonnée.
Après quelques minutes d'hésitation, elle se décide à se pencher vers lui pour lui dire:
- Monsieur...
votre...
heu...
boutique...
est ouverte.
- Oui, répond l'homme, en toute innocence et, ce soir, je fais même nocturne.
Je vais vous remettre ma carte, au cas où vous voudriez profiter de la grande semaine des soldes.




1 2 3


Partenaires

Rigoler.com
Humourzone.com
Diplomes.org
Sexyfunnies.com
Gagonline.com
La boutique aux gadgets
Votre passeport sur le net
Astro-France
Toutsurlacuisine

Sonneries GSM
Affiliations
Internet 
 Cegetel adsl 
  Alice ADSL  
Feminin 
 femmesplus.com 
Rencontres 
  meetic  
Location De DVDs 
 Locafilm 
Cadeaux 
 Florajet.com 
 
Copyright © 1999 - 2006, © blagues.info - All Rights Reserved.