www.blagues.info/imode/
Nos bonnes blagues
CatégoriesPages
Arts[2]
Religion[11]
Scientifiques[4]
Darwinawards[2]
Espace-extraterrestres[1]
Hygiene[3]
Courtes[9]
Naissance-enfance[20]
Nationalites[2]
Restaurants[3]
Absurdes[6]
Juives[8]
Ecrivains[2]
Corses-basques-bretons[5]
Avocats[2]
Non-sens[3]
Belges[18]
Travail[2]
Contrepeteries[12]
Sexe[6]
Sport[3]
Ignobles[42]
Pensees-devises[8]
Ethiopiens[1]
Ecole[9]
Argent[5]
Betisiers_divers[10]
Administration[4]
Ta_mere[3]
Internet-microsoft[13]
Charades-combles[6]
Gays[8]
Anti-femmes[5]
Boisson[13]
Psychiatres-fous[9]
Animaux-divers[46]
Carambar[24]
Anti-hommes[21]
Campagne[2]
Couples_mariage[21]
Medecine[10]
Musique-musiciens[9]
Gastronomie[4]
Commerce[3]
Auto-moto[3]
Devinettes[22]
Toto[4]
Ampoules[3]
Belles-meres[2]
Professions[1]
Divers[51]
Acronymes[4]
Contes-de-fees[4]
Blondes[7]
Actualite-potins[8]
Vacances_fetes[2]
Fumeurs[2]
Humoristes[6]
Contraception[3]
Quebecoises[3]
Catégorie : Betisiers_divers
Page 2
Lu cet avis dans un journal de province :
« La personne qui a dérobé un gâteau sur le bureau du commissaire Maigrelet est invitée à le restituer sans tarder.
Il s'agit d'une pièce à conviction dans une affaire d'empoisonnement à l'arsenic.
»



J'ai reçu une branche sur la tête alors que je faisais une sieste au soleil, pendant la pause.
Pensez-vous qu'il s'agisse d'un accident de travail?
Par téléphone:
Et vous faites ceci, vous et votre apprenti...
Réponse.
Je suis électricien et je mets mon apprenti au courant Voulez-vous bien noter mon adresse qui est dans la rue, juste à côté de celle d'avant Je roulais entre 120 et 140 km/h et j'ai pris la bretelle (...) Ma cendre était tombée sur ma main; j'ai essayé de l'éteindre.
Elle s'est glissée sous mes fesses, j'ai levé mon derrière...
puis un choc, je suis rentré dans l'arrière de Mme Maria K.
Le choc m'a étourdi et j'ai piqué une crise de nerf Je vous fais remarquer que ce croisement est très dangeureux vu qu'il y a deux routes qui se croisent juste à partir de cette place-là Une adresse d'un assuré arabe laisse perplexe un courtier:
Totel Bo Monni 1060 à Chananjel.
Renseignements pris, il s'agissait de la rue Hôtel des Monnaies à Saint-Gilles Je suis entré en collision avec un camion arrêté qui venait en sens inverse Je m'approchais du croisement quand subitement est apparu un poteau d'arrêt là où il n'y en avait jamais eu auparavant En tentant de tuer un moustique, j'ai heurté un poteau téléphonique J'étais sûr que le vieil homme n'atteindrait pas l'autre bord de la rue quand je l'ai heurté L'homme prenaint toute la rue.
J'ai dù faire plusieurs crochets avant de le renverser Lorsque la police est arrivée sur les lieux, l'arbre percuté s'est avéré être une personne Afin d'éviter le pare-choc de l'auto qui me précédait, j'ai renversé le piéton Le piéton ne savait pas quelle direction prendre, alors je l'ai écrasé J'ai vu le vieil homme et son visage triste lorsqu'il a rebondi sur mon capot Sitôt l'accident le témoin a été mangé ce qui explique qu'il n'a pas signé Je croyais que ma fenêtre était baissée mais je me suis aperçue du contraire lorsque ma tête est passée au travers Une auto invisible est sortie de nulle part, elle a heurté la mienne, et a disparu J'ai été éjecté de ma voiture (...) Des vaches égarées m'ont retrouvé plus tard dans le fossé J'ai dit à l'agent que je n'étais pas blessé mais en enlevant mon chapeau, je me suis aperçu que j'avais une fracture du crâne



bétisiers des locataires Extraits de lettres des locataires à leur propriétaire:
1.
Le pot du WC est bloqué.
Pouvez-vous le réparer d'urgence, car entre-temps nous ne pouvons plus baigner les enfants. 2.
J'aimerais que vous répariez mon four vu qu'il a causé un incendie et que j'ai mon bouton brûlé. 3.
Je vous écris pour vous dire qu'il y a ici une puanteur qui vient de l'occupant de l'appartement voisin. 4.
La lunette du WC est fendue.
Où dois-je me mettre?
5.
Il est important que vous sachiez que je vous écris sur la moitié de l'évier qui se détache et s'écarte du mur. 6.
Je vous demande l'autorisation d'ôter la culotte sous le robinet de cuisine. 7.
Le pot de notre WC est cassé en deux et est maintenant en trois pièces. 8.
Le voisin d'a côté s'est permis de construire une grande érection dans le jardin, elle est non seulement affreuse, mais aussi très dangereuse. 9.
Voulez-vous nous envoyer un ouvrier pour réparer l'allée latérale?
Hier ma femme s'y est promenée et est maintenant enceinte. 10.
Le pavement de notre cuisine est toujours humide.
Nous avons deux enfants et en voulons un troisième, aussi je vous prie de vouloir venir faire le nécessaire d'urgence. 11.
Pouvez-vous m'envoyer quelqu'un pour vérifier notre eau?
Elle à une couleur bizarre et un drôle de goût. 12.
Veuillez m'envoyer un ouvrier pour réparer ma décharge.
Je suis un pensionné de la vieille école et je veux qu'elle aille tout droit. 13.
Je vous prie de vouloir bien envoyer quelqu'un pour réparer le robinet de la baignoire.
Ma femme à l'orteil cassé et ceci n'est confortable pour personne. 14.
Par la présente je porte plainte contre le fermier de l'autre côté de la rue.
Chaque matin à 5 h 30, son coq me réveille, et ça commence à bien faire. 15.
Les ouvriers que vous nous avez envoyés ont mis leurs outils dans les nouveaux draps de ma femme et faisant une saleté de tous les diables.
Veuillez donc envoyer des hommes avec des outils propres pour rendre ma femme contente.



Un gamin a volé une pomme à l'étalage d'un marchand de fruits et légumes.
Avertie par le commerçant, la mère prévient son fils:
- Tu vas voir ce que ton père va te passer, quand il rentrera...
dans six ans, s'il obtient une remise de peine.



- alors comment ça va Madame XX ?
- moi ça va, mais c'est ma fille.
Elle ne voit pas bien clair, il faut que je l'emmène chez l'enculiste.



Vingt fois évadé, vingt fois repris, un malfaiteur explique au tribunal:
- Tout cela remonte à quand j'avais à peine dix-huit mois.
Mon père, qui avait fait partie de la bande à Pierrot-le-fou, me donnait un sucre d'orge à chaque fois que je réussissais à m'évaderdu parc où ma mère m'avait placé, dans un coin de la salle de séjour



Une voix affolée appelle le commissariat:
- Allô !
Une voiture piégée vient d'exploser devant le 14 rue de la Mairie, juste au moment où un piéton passait à sa hauteur.
- Et, fait le policier de service, où est-il, à l'heure actuelle, ce piéton ?
- Rue de la Mairie, avenue du Général de Gaulle, place du Marché, boulevard de la Concorde, square des Bons-Enfants...



Le docteur m'a parlé d'un christ aux yeux verts (kyste aux ovaires)



Un Belge, qui avait kidnappé la femme d'un grand fabricant d'avions, s'est fait prendre bêtement par la police.
En envoyant sa demande de rançon au mari de sa victime, il avait joint, par politesse, une enveloppe timbrée à son adresse.



Un jour une cliente m'a demandé du sérum psychologique, au lieu de sérum physiologique.



Au cours d'un pot d'adieux d'un de ses meilleurs collaborateurs, le directeur de la Police judiciaire s'adresse au nouveau retraité.
- C'est à présent que vous pouvez vous apprêter à casser du truand.
- Comment cela ?
- Si vous avez vu, un jour, un film de Clint Eastwood ou de Charles Bronson, vous avez constaté que c'est toujours un gars de votre genre qu'on vient arracher à sa culture des petits pois pour le charger d'accomplir, seul, le boulot que la police, au grand complet, n'arrive pas à mener à bien.



Docteur je vous ai ramené votre pétoscope (stéthoscope)



Monsieur, Vous trouverez, ci-dessous, l'explication de faits qui se sont déroulés la semaine dernière, sur mon lieu de travail. Je devais descendre un stock de briques qui était resté au dernier étage d'un immeuble sur lequel je travaille. Pour m'économiser des efforts, j'ai fixé un madrier avec une poulie en haut du batiment, puis j'ai passé une corde dans la gorge de la poulie, la corde étant assez longue pour toucher le sol par chacun de ses bouts. J'ai attaché un baril vide au bout de la corde, puis je l'ai monté en haut du batiment.
Ensuite j'ai attaché l'autre bout de la corde à un arbre pour que le baril reste suspendu dans les airs. Là, je suis monté sur le toit, puis j'ai rempli le baril de briques. Ensuite je suis retourné en bas pour détacher la cordede l'arbre, afin de faire descendre ce satané de baril.
Mais le putain de baril était bien trop lourd pour moi et avant que je realise quoi que ce soit, voilà le baril qui descend d'un seul coup, et par la même occasion, qui me monte en l'air d'un seul coup. Comme je n'avais pas lâché la corde, à la moitié du chemin, j'ai rencontré cette merde de baril qui descendait:
j'ai alors reçu un énorme de coup sur l'épaule...
Qu'est-ce que ça m'a fait mal!!!
Mais c'est pas tout:
ensuite, j'ai continué à monter.
Rendu en haut, je me suis éclaté la tête sur ce bon sang de m...
de madrier, et au même moment, je me prends les doigts dans la poulie!
J'ai cru perdre connaissance à cause de la douleur à ce moment là. Quand le baril toucha terre, son fond a éclaté, libérant les briques. Du coup, il n'y avait plus assez de poids pour me retenir en haut du batiment.
C'est pour ça que je suis redescendu comme une masse. Comme la première fois, j'ai croisé le tonneau qui cette fois-ci montait.
Là, je l'ai reçu en plein dans ma jambe. Ça m'a encore fait un mal de chien.
Arrivé en bas, je me suis complètement vautré sur le tas de briques. Je pensais mourir sur place, et comme j'étais tout étourdi, sans m'en rendre compte, j'ai laché la corde. 4 secondes plus tard, j'ai reçu un énorme coup sur la tête, et c'est comme ça que je me suis retrouvé à l'hôpital. C'est pour cette raison que j'ai l'honneur de vous demander un mois de congés maladie.



Un S.D.F., qui comparaît en correctionnelle, n'arrête pas d'appeler le juge « Mon pote » !
Après avoir en vain tenté de l'en dissuader, le magistrat lui suggère:
- Pourriez-vous, au moins, quand vous me répondez, faire l'effort de dire :
« Oui, monsieur le président, mon pote » ?



Monsieur le commissaire [???
] vous m'avez fait parvenir un billet de train xxx-yyy, mais ce train n'existe pas.



Mr le colonnelle Je vous fait parvenir se document pour vous annoncé. Que j'ai eu un accident le xx/xx/xx si vous pouvez avancez mon incorporation de 2 mois appelés veuillez agrée Mr le colonnelle de mes sincère salutation. Alors que je me rendais au train j'ai eu un problème avec mon véhicule et j'ai donc raté celui-ci. De plus mon père étant décédé cette année et ma mère se retrouvant seule avec mon frère, handicapé, je ne dois pas partir trop longtemps, j'ai la charge de plusieurs animaux.



- On ne m'y reprendra pas, dit un cambrioleur, à m'introduire, pour le dévaliser, au domicile d'un avocat.
- Ça n'a pas marché ?
- Tu parles.
La nuit dernière, j'étais entré en toute discrétion dans l'hôtel particulier de Me Zilberstein.
J'allais repartir avec un sac plein d'objets d'art quand la lumière s'est allumée et Me Zilberstein a surgi de sa chambre.
- Qu'est-ce qu'il t'a dit ?
- « Mon ami, je vais vous donner un bon conseil.
Laissez tomber ce sac et allez vous faire pendre ailleurs.
» - Tu t'en es tiré à bon compte !
- Pas tellement.
Parce qu'avant de me laisser partir, ce filou d'avocat a exigé que je lui fasse un chèque de 2 000 F pour sa consultation.



Déconfit, un avocat que deux gendarmes emmènent, hors de la salle d'assises, menottes aux poignets, dit au président du jury.
- Tout de même, quand j'ai développé cette théorie que nous sommes tous des assassins, je ne m'attendais pas à ce que vous me condamniez à la même peine, de dix ans de réclusion, que mon client.



Voici une lettre reçue par une recette des impôts Le 25 avril 1904 Cher Monsieur, J'ai l'honneur d'accuser réception de votre lettre du 12 avril dernier par laquelle, pour la troisième fois, vous me réclamez le remboursement de l'argent que je vous dois. Sachez tout d'abord que je ne conteste pas cette dette et que j'ai l'intention de vous rembourser aussi tôt que possible. Mais d'autre part, je vous signale que j'ai encore beaucoup d'autres créanciers, tous aussi honorables que vous, et que je souhaite rembourser aussi. C'est pourquoi, chaque mois, je mets tous les noms de mes créanciers dans un chapeau et en tire un au hasard que je m'empresse de rembourser. J'ose espèrer que votre nom sortira bientôt. Entre-temps, je vous prie d'agreer, Monsieur, l'assurance de mes sentiments distingues. Signature P.S.:
Votre dernière lettre étant rédigée de manière fort peu courtoise, j'ai le regret de vous faire savoir que vous ne participerez pas au prochain tirage.



Monsieur, Tout d'abord je tiens à m'excuser de mes deux premières absences qui vous ont été justifiées nottament le xx/xx/xx et le yy/yy/yy ; mais il m'est encore arrivé une mésaventure lorsque je devais me rendre au centre de sélection. Voilà, la veille du zz/zz/zz, je ne retrouvai plus mon billet de train pour partir alors en réfléchissant bien j'ai pris la décision de prendre celui qui datait du yy/yy/yy ; Bien sûre j'ai été à la gendarmerie et ces messieurs m'ont daté la date du zz/zz/zz suivit de leurs tampons (billet sera joint avec).
Puis lorsque le contrôleur a vérifier le titre de transport il ne m'a pas cru et il a décidé de me faire descendre.
Je vous prie de croire en cette histoire car c'est réelement ce qui c'est passé. Je tiens à vous prévenir que du xx/xx/xx au xx/xx/xx je serai pas chez moi pour que je ne vous causes plus de problèmes en espérant avoir un autre ordre de convocation et le dernier croyez en !




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


Partenaires

Rigoler.com
Humourzone.com
Diplomes.org
Sexyfunnies.com
Gagonline.com
La boutique aux gadgets
Votre passeport sur le net
Astro-France
Toutsurlacuisine

Sonneries GSM
Affiliations
Internet 
 Cegetel adsl 
  Alice ADSL  
Feminin 
 femmesplus.com 
Rencontres 
  meetic  
Location De DVDs 
 Locafilm 
Cadeaux 
 Florajet.com 
 
Copyright © 1999 - 2006, © blagues.info - All Rights Reserved.